Mot du président au retour de Madagascar

 In Non classé

Notre président Vincent Rey est rentré d’un séjour de 4 semaines à Madagacar.

Il nous envoie un résumé de ses nombreuses activités.

Cette mission effectuée à Madagascar courant février 2017 avait pour objectif principal de préparer au mieux les inaugurations des bâtiments construits durant l’été 2016 par l’association avec notre partenaire malgache Fondation Telma (FT) d’une part, et de l’autre avec un de nos porteurs de projets le Pasteur Georges. L’autre objectif a consisté à préparer les projets de l’été 2017 et à recenser les projets plus lointains.

A) Les inaugurations :

1°) Deux bâtiments« 100% association » réalisés par des étudiants en médecine de Paris et par des compagnons SGDF ont été inaugurés en présence de nombreuses autorités, des différents présidents de paroisses et de parents d’élèves. La cérémonie a été en tous points une réussite humaine et chaleureuse, scandée par les chants et les danses des élèves, les nombreux remerciements, la tenue impeccable des enseignants, les discours et un joyeux apéritif ont assuré le succès de cette matinée, beaucoup d’émotion étant palpable de part et d’autre. Les prénoms de tous les jeunes français ayant participé à ces réalisations ont été rappelés et chaleureusement applaudis. Des cadeaux nous ont été gentiment remis.

2°) La deuxième journée d’inauguration a concerné les 2 bâtiments construits grâce au financement de la FT, en s’appuyant sur notre expertise, notre méthode et nos porteurs de projet malgaches.

Ce fut une très belle cérémonie, comme savent le faire les Malgaches en présence de plus de 2000 personnes, élèves, professeurs, parents d’élèves, villageois, tant ce genre d’évènement (venue d’un ministre en brousse) est rare et apprécié des populations. On pouvait donc noter la présence du jeune et dynamique Ministre de l’Education Nationale, ainsi que de très nombreuses personnalités et bien sûr les responsables de la FT et de STLM.

Cette cérémonie s’est achevée par la découverte de la plaque d’inauguration et de la pierre sculptée ainsi que le découpage symbolique du ruban. La télévision malgache a réalisé un reportage diffusé le soir même et la cellule communication de la FT a enregistré des vidéos.

Les compliments et les remerciements à l’adresse de la FT ainsi que de notre association ont été nombreux, nous avons été gratifiés d’un certificat de reconnaissance du travail accompli au service de l’Education à Madagascar.

Un repas a été prévu par nos soins sur place pour les bénévoles et les ouvriers qui ont participé au chantier (environ 45 personnes), nous avions également prévu un repas au restaurant pour les 35 personnalités qui nous ont honorés de leur présence.

A l’occasion de la venue de l’équipe de la FT à Ambohimandroso, le dispensaire luthérien a fait l’objet d’une visite et d’un reportage de sa cellule communication en vue d’une demande d’aide d’équipement en matériel médical. De retour en France, j’ai adressé à la FT un devis réalisé avec le Docteur Hanitra .

Des discussions avec la FT, il ressort que nous pourrons compter sur le financement de la construction de 6 écoles primaires en 2017 (au lieu de 2 prévues initialement).

B) Les propositions de chantiers avec la Fondation Telma

1°) Deux projets ont déjà fait l’objet d’un dépôt de devis auprès de FT et ont obtenu un accord de principe, il s’agit de 2 EPP (écoles primaires publiques).

2°) Le projet des sœurs franciscaines d’Ambalavao présenté par Sœur Thérèse de 6 salles de classes primaires.

3°) Le projet d’école primaire luthérienne consisterait à construire 3 salles de classe.

4°) Un projet de 2 salles de classe dans un ensemble catholique.

5°) Un projet sur le site d’une EPP. Une visite a été effectuée en présence des parents, des 5 professeurs et des élèves pour contractualiser leur participation à la construction. L’école menace de s’effondrer, les enfants sont au nombre de 197 pour 5 classes (cours le matin et l’après-midi) et la demande porte sur la construction de 3 salles de classe.

C) Les projets 100% STLM :

L’association a répondu positivement à une demande d’intervention pour la scolarisation de 2 étudiants aveugles de familles très pauvres, à hauteur de 300.000 Ar (un peu moins de 100€).

– Les sœurs catholiques ont demandé d’étudier la possibilité d’équiper les salles paroissiales destinées aux rassemblements divers (préparation au mariage, catéchisme) en mobilier : tables, bancs, matelas, chaises.

– Un devis de construction d’une salle supplémentaire de jardin d’enfants nous a été adressé par les responsables d’un village de développement. Vu l’augmentation des effectifs due à une politique éducative en voie d’amélioration cette demande semble tout à fait justifiée.

– Pour 2017, suite à une visite dans un village de brousse, la communauté catholique renouvelle la demande de financer la construction de 4 salles de classe. J’ai pu constater la très grande motivation de la population qui a déjà attaqué les fondations et fournit à titre gracieux une partie importante du matériel

– Nous avons été sollicités par l’équipe des bénévoles particulièrement motivés pour leur venir en aide à terminer un bâtiment plus rudimentaire. Ce bâtiment commencé avec la seule volonté des parents bénévoles viendra compléter notre construction par 2 autres salles de classe et permettra la venue des classes de 6° et 5° sur le même site.

– Nous avons visité un CEG à 15 km par une mauvaise piste. Ce projet pourrait figurer au programme de 2018, en effet, une population très motivée semble souhaiter ardemment la construction d’un équipement permettant aux jeunes (aux jeunes filles en particulier) de ne pas quitter le village pour se rendre à Ambohimandroso, où il est obligatoire de prendre une petite colocation. Cela entraîne la promiscuité et les grossesses précoces, véritable fléau (28 % des jeunes filles malgaches de 15 à 19 ans se sont déjà retrouvées enceintes). A étudier dans le futur.

– L’ensemble de l’équipe paroissiale catholique d’Ambohimandroso nous a assurés de leur entier soutien en vue de la construction cet été du CAPM (Centre d’Apprentissage des Petits Métiers) dans  un quartier très pauvre. L’accueil de deux équipes d’étudiants en médecine est prévu et se répartira entre Etienne, le Pasteur et les sœurs. « Nos » étudiants pourront, outre la participation au chantier, faire de l’animation dans ce quartier défavorisé et participer à différentes actions avec le Docteur Hanitra.

Vincent

Recent Posts

Leave a Comment